Tél : +33 (0)9 88 19 05 63
s

News médic

  • L'implication du foie dans nos états de déprime, lorsque médecine Occidentale et médecine Chinoise sont d’accord !
  • déprime dépression état dépressif

L'implication du foie dans nos états de déprime, lorsque médecine Occidentale et médecine Chinoise sont d’accord !

L'implication du foie dans nos états de déprime, lorsque médecine Occidentale et médecine Chinoise sont d’accord !

1. Le point de vue de la Médecine Chinoise (MTC) : la relation foie et syndrome dépressif.

Le terme de dépression mentale n’existe pas en médecine traditionnelle chinoise. Cependant plusieurs états de syndromes dépressifs sont clairement identifiés dont celui du à la « sur-pression du foie »

Une des fonctions principales du foie : la circulation du Qi et du sang

La médecine chinoise décrit le mouvement de cette circulation dans le sens montant et se dirigeant vers l’extérieur « énergie expansive » et vers le haut. C’est cette circulation caractéristique se dirigeant vers l’extérieur qui nous pousse à créer des liens avec notre environnement et nos semblables.
L’énergie du foie est en lien direct avec l’affirmation de l’individu, de son individualité et de l’affirmation de son point de vue face au monde.
Le foie assure une circulation énergétique sans obstacle dans tout le corps. Le terme chinois pour cette fonction peut être traduit par « couler » et/ou « libérer »

Le foie : glande émotionnelle et siège de nos émotions !

L’expansivité naturelle de l’énergie du foie supporte difficilement la contrainte, si cette expansivité est contrariée la circulation du QI sera altérée, bloquée, générant alors de grands déséquilibres.

Causes extérieures responsables de la contrariété amenant à la « sur-pression » du foie :

Les situations de dévalorisation, de négation sociale, professionnelle ou familiale, l’irrespect et l’humiliation sont les premiers éléments dévastateurs de la fonction du foie. Imaginez alors les dégâts faits sur leur entourage par les pervers narcissiques !

Causes intérieures responsables de la « sur-pression » du foie

Une alimentation déséquilibrée, les aliments non adaptés, perturbateurs, trop lourds enrayant la circulation de l’énergie du foie. 

Répercussions et conséquences sur nos états émotionnels : le syndrome dépressif.

Dans ces cas précis, faute de pouvoir s’exprimer vers l’extérieur, l’énergie expansive contrariée, se retourne contre la personne et se stocke dans le foie. Elle se transforme alors en colère rentrée, en culpabilité, en ressentiment ou encore en frustration. A un niveau plus avancé, elle devient syndrome dépressif !

2. Le point de vue actuel :
une faiblesse en entraine une autre, la piste de la toxémie responsable des troubles du comportement !

Le foie au secours de l’intestin
Le cercle vicieux des toxines entre intestin et foie
La relation Intestin-Foie-Cerveau

Commençons par l’intestin : 
Une fermentation anormale de la flore digestive produit des toxines proétiques et résidus d’une putréfaction.
Ces éléments antigènes sont normalement pris en charge par les cellules de défenses immunitaires présentes dans le muscle intestinal et son environnement. Mais ce système est rapidement dépassé surtout si les défenses muqueuses sont altérées !

Quand le foie prend la relève de la détoxication :
Les toxines sont conduites au foie dans le sang via la veine porte (circulation du sang en médecine chinoise) les cellules de Kupfer, cellules macrophages spécifiques au foie, prennent le relai. Le foie dans sa fonction normal relargue ces toxines dans l’intestin via la voie biliaire (qui bloquée est responsable de la colère en MTC) afin qu’elles soient évacuées par les voies classiques.
Comme dans ce cas l’intestin est déjà en mal, le cycle recommence et il se crée ainsi un cercle d’auto ré-intoxication.

 

 

Le foie surchargé devient plus turgescent « ballonné, gonflé »
(sur-pression du foie en médecine chinoise) évoluant progressivement vers une stéatose (foie gras) puis une fibrose avec cirrhose.
Le foie intoxiqué gêne la circulation du retour veineux (circulation du sang en médecine chinoise).

Troubles comportementaux et du caractère :

Cet ensemble conduit à un trouble acidosique progressif, expliquant les difficultés rencontrées ensuite au niveau de la barrière hémato encéphalique, barrière entre le système nerveux central et la circulation sanguine avec troubles du comportement et du caractère et ce d’autant plus que la flore pathologique conduit à une surproduction d’histamine.

NB : Rappelons que la médecine traditionnelle chinoise parle d’une énergie du foie allant vers l’extérieur et vers le haut, ici nous voyons qu’au final apparaissent des troubles situés dans le haut de notre corps, le cerveau.

3 - Conclusion : une détoxication s'impose !

Les symptômes d'états dépressifs ressemblent aux symptômes d'hépatites virales. Ces deux médecines de points de vue initiaux différents démontrent par leurs constats respectifs l'implication du foie dans nos états émotionnels et comportementaux. La médecine chinoise parle de blocage énergétique et la médecine occidentale de blocage toxémique !
Ces conclusions nous portent à penser qu'en cas de déprime, dépression ou même baisse de moral, le premier acte de soin doit être de détoxifier son foie et son intestin. 

Vous pouvez commenter cet article, nous faire part de votre expérience et de vos connaissances !

  • déprime dépression état dépressif

Commentaires sur ce post (0)

Ecrire un commentaire